Vaincre sa timidité

Aujourd'hui sur le "blog du coaching et du développement personnel", je reçois Isabelle Wormser, spécialiste et formatrice sur le sujet de la timidité.




Bonjour Isabelle, 

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots ce qu'est la timidité? 


La timidité vient souvent de l’enfance : la personne a vécu dans un milieu où il n’y pas eu beaucoup d’interactions avec les autres ; de ce fait les autres sont inconnus et  il est insécurisant de les voir car on n’a pas les comportements  adaptés.
Par conséquence  par peur, la personne  évite les situations ou il y a du monde c’est un cercle vicieux difficile à franchir
C’est une souffrance psychologique ; la personne sait qu’elle devrait faire autrement mais elle n’y arrive pas !
Souvent sa timidité se voit (rougeur ou  tremblements des mains) ce qui ajoute à sa gêne.
C’est  le  fait de ne pas oser dire ce qu’on voudrait dire, ou de  ne pas faire ce qu’on voudrait faire. La personne timide manque de confiance en elle, et craint le jugement négatif des autres.


Quel est votre avis sur la timidité? 

Il faut arrêter d’éviter les rencontres avec les autres, bien que cela soit très difficile, et aussi arrêter de se  considérer comme inférieur aux autres. Les personnes  qui fonctionnent dans l’évitement  se considèrent elles-mêmes  inaptes ou  peu attirantes pour l’autre sexe. Elles  évitent les  interactions  sociales par peur d'être ridiculisées, rejetées ou mal - aimées.  Elles se voient inférieures aux autres et fuient les relations  physiques ou intellectuelles. Les timides  choisissent malheureusement souvent  d'être seuls plutôt que de prendre le risque de communiquer avec les autres et peut-être d’être moqués ; c’est une souffrance à combatte avec l’appui d’amis, d’un coach ou d’un psychologue comportementaliste.


Comment faire pour faire partir la part négative de la timidité ? 

Une timidité légère ne pose pas de problème, elle permet l’écoute des autres et le respect des autres. Le timide écoute souvent mieux et a plus de sensibilité que la moyenne ce qui est un plus. 
Pour éviter de passer à côté de sa vie, le mieux est d’aller vers de nombreuses personnes  variées. La personne doit travailler son mental, pour que le futur ne soit pas plein d’obstacles indépassables mais qu’au contraire il le voit  de façon  optimiste pour  lui car  ce que nous voyons dans notre tête oriente  notre vie. Ainsi le timide arrivera petit à petit  à exprimer ce qu’il ressent et à faire respecter ses droits sans empiéter sur ceux des autres ; Il apprendra à s’exprimer  ainsi petit à petit d’une façon positive et il pourra vivre  avec les autres et ne plus rester isolé.  Le timide a besoin de l’appui d’amis, d’un coach ou d’un psy  pour les moments de  difficultés. Notamment quand tout l’avenir se dégage,  il peut y avoir un moment complexe dans l’acceptation d’une  vie joyeuse et  extravertie.


Merci Isabelle pour toutes ces précisions et à bientôt, 






Posts les plus consultés de ce blog

Un accélérateur pour Start-Up !!

"Découvrez votre excellence"

Avoir envie de...RIEN!