Coach, Thérapeute, Consultant, Mentor, etc. Quelles différences & quelles utilités?



Aujourd'hui, sur le "blog du coaching et du développement personnel", je reçois Marie Lucchini de chez Coach Executives avec qui nous parlerons des différentes postures d'accompagnement:   coach, thérapeute, formateur, conseiller, expert, mentor. C'est vrai qu'il est difficile parfois de faire la différence entre tous "ces rôles", aussi j'ai souhaité faire appel à une professionnelle pour nous éclairer sur ce sujet et savoir à qui s'adresser en fonction de nos problématiques et de nos besoins! 


Bonjour Thibaut,

Tout d’abord, je souhaite te remercier de me donner l’occasion de partager sur ce thème de la posture du Coach car elle est essentielle à mon sens tant la confusion qui règne autour de qui est le coach est grande.
Aujourd’hui tout le monde est coach ! En fait, beaucoup se prétendent coach ou imagine faire du coaching. Dans la réalité, il s’avère que peu en font vraiment notamment à cause de la confusion des genres. Et l’un des enjeux du Coach est justement d’être dans cette posture du coach qui est la sienne et de veiller à la conserver sans en déborder, quitte à passer le relais, quand nécessaire, à d’autres professionnels de l’accompagnement, thérapeute,  formateur, consultant,…

Bonjour Marie, c'est un plaisir de te recevoir, pourrais-tu nous parler de ton parcours?

Mon parcours s’est construit sur la base d’une soif de découvrir qui m’a conduite très tôt à aller à la rencontre de moi-même d’abord puis rapidement ensuite d’aller à la découverte de l’autre, autour de moi, et puis de l’autre plus loin de moi, ailleurs.

Une autre valeur fondamentale sur laquelle est basée mon parcours est la transmission. Elle a joué un rôle essentiel tant dans ma vie personnelle que dans ma vie professionnelle.

Dans ma pratique de Coach je m’appuie sur mes différentes formations notamment en psychothérapie, psychanalyse, Approche Centrée sur la Personne (ACP) de Carl Rogers, PNL, techniques d’entretien et d’évaluation, formations au management, ainsi que sur ma formation de coach certifié.

Je m’appuie également sur mon expérience de vie sur 25 ans d’expérience en entreprise et notamment en management et développement d’équipes multiculturelles; sur plus de vingt ans de vie d’expatriée aux Etats-Unis, Espagne, Turquie, Russie et Thaïlande et enfin sur sept années dans les Ressources Humaines en Consulting et Coaching.


Qu'est-ce que la posture "coach" et à qui le coach s'adresse-t-il?

Avant de parler de la posture du coach, je voudrais revenir rapidement sur ce qu’est le coaching à mon sens et pour cela j’ai envie de vous poser la question suivante :

« Avez-vous déjà vu un arbre rétrécir ?
La nature est faite pour grandir, s’épanouir, se dépasser.
Les êtres humains aussi ! 
Et parfois, comme certaines plantes, ils ont besoin d’un jardinier avisé, non pas pour le faire grandir de force -  car il est bien inutile de tirer sur un brin d’herbe pour le faire pousser plus vite ! - mais pour apporter du terreau à la terre, nettoyer les mauvaises herbes, arroser les bonnes graines ou permettre à chaque branche de bien respirer »

Voilà ce qui fait pour moi toute la beauté et la raison d’être du Coaching : grandir, avancer, atteindre ses objectifs, voire se dépasser avec un soutien ponctuel, ciblé et professionnel.

La posture coach est directement centrée l’accompagnement et la mise en action. Le coach vise à renforcer l'autonomie et le déploiement du potentiel des personnes qu’il accompagne. Son postulat de départ est que toute personne (ou équipe) possède les talents, les ressources dont elle a besoin pour s’épanouir et s’exprimer pleinement. Le rôle du coach est alors de lui permettre de mettre en action et de déployer toutes ses ressources. Le coach se positionne comme un partenaire ponctuel qui va susciter et accompagner des prises de conscience, la mobilisation de l’énergie, de la créativité, des ressources et expériences des personnes qu’il coach afin de les mettre en action dans une stratégie au service de la réalisation de leurs objectifs.

On comprend à quel point la formation, l’acquisition et le développement des compétences qui sont propres à la profession de coach sont essentielles. Au nombre de ces compétences, je citerais l’authenticité, l’humilité, la bienveillance, le respect, la non influence, l’empathie, l’écoute active, la lucidité, la fiabilité notamment.

Qu’est-ce que la posture « thérapeute » et quand faire appel à un thérapeute?

La posture du thérapeute est une posture qui se base sur la théorie de « l’iceberg » et un travail en profondeur, une recherche du « pourquoi » d’un symptôme, d’un mode de fonctionnement via des prises de conscience de certains évènements ou constructions du passé pour aller vers une reconstruction et un mieux-être, une autre façon de vivre avec cette histoire.

De ce point de vue, le coaching se différencie en ce qu’il ne va pas vers le « pourquoi » mais vers le « comment » faire avec les ressources, les expériences, les compétences existantes pour avancer et construire l’avenir.


Qu'est-ce la posture "expert" et quand solliciter son aide?

« L'expert n'est pas simplement celui qui sait, sur un champ délimité de savoir. Son expérience reconnue lui permet d'apporter une réponse argumentée à une demande d'expertise » Wikipedia
L’expert est donc dans une posture de « savoir ».

Dans la relation de coaching, le client est et reste l’expert de sa vie, de lui-même. Il est le seul à même d’apporter et de construire ses réponses. Le coach est l’expert du processus de coaching.

Qu'est-ce que la posture "formateur" et quel est son rôle?

Le rôle du formateur est d’apporter de nouvelles connaissances, de nouveaux outils pour combler des lacunes, parfaire ou acquérir un savoir-faire.

Le coach lui travaille sur la prise de conscience, la mobilisation et le développement des qualités, des compétences, des expériences, des savoir-faire existants des personnes qu’il accompagne.

Qu'est-ce que la posture "consultant" et quand faire appel à ses services? Si différent d'expert!

Le consultant a pour mission de formuler des conseils : il fournit à son client des recommandations issues de l'expérience (la sienne et/ou celle de son entité d'appartenance), appuyées par un diagnostic de la situation. Le consultant accompagne ou non la mise en œuvre de ses recommandations.

A la différence du consultant, le coach n’apporte pas de conseils, d’informations supplémentaires à son coaché. Il ne lui indique pas une manière de faire ou d’être. Son rôle est de lui permettre de maximiser son potentiel, de mobiliser ses ressources propres, de les développer, voire d’aller en acquérir de nouvelles afin d’apporter ses solutions aux différentes solutions qu’il rencontre tant dans vie u personnelle que professionnelle.

Qu'est-ce que la posture "mentor" et qu'est-ce qu'apporte un mentor?

Le mentor est dans la posture de celui qui partage, transmet son expérience, son savoir-faire dans le but de favoriser, d’aider l’évolution de la carrière et le développement de son mentoré.

Renée Houde (2010) définit les fonctions du mentor comme de la façon suivante: "accueillir, guider, enseigner, entraîner, répondre du mentoré, favoriser l’avancement, être un modèle, présenter des défis au mentoré et lui donner l’occasion de faire ses preuves, conseiller, donner de la rétroaction, soutenir moralement et sécuriser le mentoré."


Voilà, j’espère avoir apporté un éclairage sur ces différentes professions, les postures, les rôles de chacune d’elles et l’importance de bien les distinguer.

Il est à mon sens tout aussi important de souligner que ces professions proches, voire reliées, ne s’excluent pas les unes les autres. Elles sont au contraire bien souvent complémentaires. Les postures et modes d’intervention de chacun différant comme nous venons de le voir principalement en fonction de la perspective adoptée par chacun d’eux et des objectifs visés.

Merci Marie et à bientôt pour d'autres échanges,




Posts les plus consultés de ce blog

"Découvrez votre excellence"

Un accélérateur pour Start-Up !!

Avoir envie de...RIEN!