Exprimer ce que l'on pense vraiment!


Combien de fois dans nos vies allons-nous passer à côte de l'opportunité de dire vraiment ce que l'on pense à la personne en face de nous? 

Peut-être est-ce moi, peut-être est-ce l'individu en général, peut-être est-ce notre société ou encore notre culture, peu importe d'ailleurs, cependant je remarque souvent que l'on passe à côté de l'opportunité de dire ce que l'on a sur le "coeur" au moment présent à la personne qui se trouve en face de nous. 

On utilise l'humour, on parle à demi-mots, on émet des réserves, des doutes, on prend des pincettes, on fait des allusions, on essaie de faire passer un message, on emprunte des chemins détournés, etc. On se dit que l'autre comprendra...

Mais pourquoi ne pas aller droit au but?

C'est pourtant si simple et si évident à un moment donné d'exprimer ce que l'on pense, ce que l'on ressent, ce que l'on veut, ce que l'on aime. Enfant nous le faisions naturellement. Il semblerait qu'avec le temps, nous ayons pris de la distance avec ce qui se passe en nous.

Alors, dans ce billet, je voulais faire l'éloge de la libre expression de nos pensées, de nos sentiments, de nos envies, de nos limites, de nos difficultés aussi. Osons risquer notre position et notre place dans la relation pour affirmer avec douceur et bienveillance ce qui a un moment donné est évident et important pour nous, ou tout simplement ce qui nous traverse l'espace d'un instant. 

N'oublions pas non plus, que pour les moins spontanés d'entre nous, il existe toujours d'autres moyens: lettres, emails, fleurs, excuses, pardons, demandes, etc. pour avoir une seconde chance de dire ce que l'on a vraiment sur le "coeur";-)  D'ailleurs, ne trouvez-vous pas que c'est une drôle d'expression! Comme si le "coeur" était gage d'importance, de sincérité, d'authenticité, de vérité,...


 

Commentaires

  1. La peur, l'incompréhension et surtout le refus de la vérité sont des facteurs encourageants pour éviter de dire la vérité.
    Les gens sont-ils prêts à accueillir la vérité. En tout cas, dans les entreprises actuelles, beaucoup ne souhaitent pas la recevoir, ils se bercent d'illusions qui vont à contre courant des personnes. La règle d'or est "Arrête de t'écouter et écoute ce que l'on te dit, des personnes pensent pour toi et savent ce qui est bon pour toi... (ou plutôt pour la société, l'entreprise,...)".
    Comment dans ce cas dire la vérité à un entourage qui souhaite surtout qu'on la taise.
    La problématique est lancée depuis longtemps.
    "...Le premier qui dit la vérité, il sera exécuté..." C'est une extrait d'une ancienne chanson de Guy Béart, mais toujours tellement d'actualité... malheureusement.
    Merci à vous de nous remonter ce qui devrait être la règle n°1 de la vie de chacun.

    Bien cordialement,

    François Foltzer

    RépondreSupprimer
  2. Honnêteté, Humilité
    Exprimer ce que l'on ressent dans la vie professionnelle (comme personnelle) permet d'aborder des sujets légers ou délicats en toute transparence, mais également de résoudre des questionnements légitimes. C'est un acte courageux d'exprimer ce que l'on ressent et effectivement, à l'âge adulte nous perdons cette spontanéité. C'est un acte qui une fois assumé, est paradoxalement libératoire.

    Ne nous laissons pas enfermer dans des échanges consensuels où personne ne tire de bénéfice.
    Priscilla COSNIER

    RépondreSupprimer
  3. Merci Priscilla. J'aime beaucoup cette idée finale: "Ne nous laissons pas enfermer dans des échanges consensuels où personne ne tire de bénéfice". Merci pour votre intervention. A bientôt j'espère...
    Thibaut

    RépondreSupprimer
  4. Dans certains cas ceux qui expriment ce qu'ils ressentent ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment on les prends pour des gens faibles et naïfs et par conséquent on joue sur cette faiblesse pour les embêter .

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Sortir du déni!

Prendre sa place pour s'autoriser à vivre plus librement!

Se respecter soi-même pour se faire respecter par les autres